Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 octobre 2009 3 21 /10 /octobre /2009 20:34



Jean Dossoy est heureux de remettre le premier château d'âne aux élus gérant le syndicat des eaux de Thoisy le Désert, grâce à la facture d'eau envoyée par Jacques cet automne.




  << L'analyse des nombreux pesticides
      utilisés localement n'a pas été faite en 2008






  << La facture d'eau qui prouvent que les élus locaux favorisent
       grassement les activités professionnelles au détriment des particuliers, 
       ce syndicat est bien connu localement pour cette dérive sociale.




 << Le tarif de l'eau du syndicat : les petits sponsorisent les gros !
      SANS assainissement !
      ( Avec assainissement il faut doubler le montant de cette facture ! )




 << La détection des pesticides n'est pas un problème local mais national.






MORALITE :

NE  JAMAIS  FAIRE  CONFIANCE à  autrui  pour  s'occuper  de  sa  propre  santé  !!! 

LA RECONMANDATION SANITAIRE D'IGEPAC :

NE BUVEZ  JAMAIS L'EAU  DU  ROBINET  SANS  AVOIR  LA CERTITUDE QUE TOUS LES PESTICIDES UTILISES SUR VOTRE COMMUNE ONT ETE ANALYSES.





Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Dossoy - dans Autres articles
commenter cet article

commentaires

Fanfan 26/10/2009 09:16


le 9 sept 2008 l'analyse à créancey dépassait la dose de nitrates et pas prévenu et pas de trace dans le public de ça !


Hervé 26/10/2009 09:20


ça mérite bien la récompense igepac, non ?


G G 23/10/2009 21:55


Est ce normal qu'un syndicat des eaux ne fasse aucune anayse sur la teneur éventuelle en pesticides dans les eaux distribuées aux consommateurs ? C'est une faute grave et une atteinte à la santé
des gens qui devraient être sanctionnées .


Jeannot 24/10/2009 07:39


Réponse : non c'est pas normal, la législation est là pour le rappeler.


1°/  L’article L.
1321-1 du Code de la santé publique impose que «  Toute personne qui offre au public de l'eau en vue de
l'alimentation humaine, …, est tenue de s'assurer que cette eau est propre à la consommation. »


 


2°/  L’article L.
1321-4 du Code de la santé publique impose que le « concessionnaire d'une distribution d'eau potable est tenu de faire vérifier la qualité de l'eau qui fait l'objet de cette distribution. »


 
3°/  L’arrêté du 11 janvier
2007 impose, pour les analyses de notre eau du robinet, que « les pesticides susceptibles d’être présents doivent être recherchés en priorités. »
Le gestionnaire est le syndicat, ce sont les élus d'une vingtaine de communes qui ont des comptes à rendre à leurs administrés, la question leur à été posée. A suivre.


Voir le document de cette page :


http://igepac.bourgogne.over-blog.com/pages/SAFFRES_amp_VITTEAUX_Les_analyses_de_pesticides-1866356.html


Présentation

  • : Le blog de Jean Dossoy
  • Le blog de Jean Dossoy
  • : igepac en Bourgogne. Les actualités sur la gestion de l'eau et l'assainissement des communes de Bourgognne.
  • Contact

AVERTISSEMENT

Des publicités viennent s'incrustrer sur ce blog

sans mon autorisation

Jean Dossoy

Recherche Sur Overblog

Les 4 défis d'igepac

1/  La fourniture de l’eau doit être un service public et sa gestion financière doit être faite par la collectivité. 
  
2/  L'eau des particuliers doit être différenciée de celle des activités professionnelles.
 
3/  Pas de part fixe ( abonnement ).

4/  L'Agriculture polluante doit payer sa propre pollution, sinon  cette pollution doit être prise en charge par la collectivité nationale.

Forum : Archives

Liens