Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 septembre 2009 6 12 /09 /septembre /2009 03:31

     
La faute aux nitrates et aux cultures

 
À Loisy-sur-Marne, la consommation de l'eau est déconseillée aux femmes enceintes et aux nourrissons. La faute aux nitrates et aux cultures.


UNE fois de plus, la qualité physico-chimique de l'eau s'avère « mauvaise » à Loisy-sur-Marne. Selon le rapport annuel sur le prix et la qualité des services d'eau et d'assainissement de la communauté de communes de Vitry-le-François qui vient de paraître, l'eau distribuée aux 917 habitants « présente des teneurs en nitrates qui dépassent toute l'année les normes réglementaires ».

En 2008, la teneur moyenne des nitrates a en effet atteint… 55,79 mg/l, la concentration maximale admissible étant égale à 50 mg/l. La consommation de l'eau est donc « déconseillée aux femmes enceintes et aux nourrissons ».

Daniel Conraux, maire de Loisy-sur-Marne et 2e vice-président de l'intercommunalité vitryate chargé de l'eau et de l'assainissement, n'est pas surpris de ces résultats. Bien au contraire. « Depuis 1976, l'on observe régulièrement de fortes concentrations en nitrates, affirme-t-il, graphique à l'appui. Et depuis 1984, les pics oscillent au-dessus de 50 mg/l principalement au printemps. Aujourd'hui, ils arrivent allègrement à 70 mg/l… ».

« Craie fracturée »

Situé au bord de la route de Maisons-en-Champagne, au milieu des champs, le château d'eau a été construit en 1936, au-dessus du puits, d'une profondeur théorique de 76 mètres. Ce forage a fait l'objet d'une expertise en 1991. « La nappe d'eau se trouve dans une craie fracturée, explique Daniel Conraux. L'eau qui alimente le puits est contenue dans les 25 premiers mètres. Les 50 mètres en dessous ne servent que de réserve ».

Un problème lorsque le bassin d'alimentation de ce captage d'eau potable fait l'objet d'une culture intensive (voir encadré). « L'hydrogéologue agréé a attesté que la mise en place d'un périmètre de protection autour de ce puits ne réduirait pas de façon sensible la teneur en nitrates de l'eau, poursuit-il. Il a conclu à l'abandon de ce captage d'eau au lieu-dit « La fosse aux loups » ».

Trois autres puits ont donc été creusés dans la commune de Loisy-sur-Marne, au « Grand Champ ». Là aussi, l'eau prélevée présentait de fortes concentrations en nitrates, à la limite même de la conformité. « On ne peut pas chercher de l'eau de l'autre côté du CD 2, cette zone étant classée inondable », constate le premier magistrat de la commune.

Pour obtenir une eau de « bonne » qualité physico-chimique, il ne reste désormais plus que deux solutions : construire un système de dénitrification de l'eau ou alimenter le village de Loisy-sur-Marne à partir de la cité rose. C'est cette deuxième option qu'a pour l'instant retenue la communauté de communes de Vitry-le-François. Loisy-sur-Marne pourrait être raccordé au forage situé aux Indes. « Vitry-le-François doit se doter d'un troisième château d'eau, rappelle Daniel Conraux. Celui-ci pourrait se trouver sur la Zac de la Haute-Voie, à Loisy-sur-Marne, de manière à alimenter la zone d'activités et la commune ». En 2008, 63 780 m3 d'eau ont été produits, ce qui correspond à une consommation de 300 m3 environ par jour pour 950 habitants. Une consommation qui devrait s'accroître dans les prochaines

années…

Stéphanie GRUSS - l'Union 30-07-2009

La double facture pour les habitants : 

- pour la pollution subie ( le prix du m3 va augmenter du au raccordement )
- pour l'agmentation de l'abonnement ( ou part fixe ). ?

Une interconnexion à suivre.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Dossoy - dans Pollution des ressources
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Jean Dossoy
  • Le blog de Jean Dossoy
  • : igepac en Bourgogne. Les actualités sur la gestion de l'eau et l'assainissement des communes de Bourgognne.
  • Contact

AVERTISSEMENT

Des publicités viennent s'incrustrer sur ce blog

sans mon autorisation

Jean Dossoy

Recherche Sur Overblog

Les 4 défis d'igepac

1/  La fourniture de l’eau doit être un service public et sa gestion financière doit être faite par la collectivité. 
  
2/  L'eau des particuliers doit être différenciée de celle des activités professionnelles.
 
3/  Pas de part fixe ( abonnement ).

4/  L'Agriculture polluante doit payer sa propre pollution, sinon  cette pollution doit être prise en charge par la collectivité nationale.

Forum : Archives

Liens