Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 décembre 2009 4 10 /12 /décembre /2009 08:06

 
Triste bilan sur les nitrates après des dizaines d'années de directives européennes, réglementations gouvernementales et de luttes d'associations ( essentiellement bretonnes ).

" La tendance est plutôt à la baisse pour les nitrates sur Rhin-Meuse et Loire-Bretagne,
au contraire des autres bassins, notamment ceux de Seine-Normandie qui présentent de plus des concentrations importantes. Les concentrations restent toutefois largement supérieures à la moyenne nationale en 2 007 en Bretagne et Vendée. "

Si la PAC a sa part de responsabilités,  la nature humaine n'est pas étrangère à cette évolution : l'appât du gain, quelles qu'en soient les conséquences, pousse à doubler les doses de polluants pour un gain du rendement de 10 %.

A propos de la PAC. Nous ne pouvons pas supporter de voir des citoyens vivrent avec le RMI ( 10 000 € par an pour un couple avec deux enfants ), être "payés" sans travailler. En revanche, avec la politique agricole étatique, les agriculteurs sont payés par la collectivité grassement sans que nous soyons interpellés. Par exemple, en Bourgogne et en moyenne de 2000 à 2007, une exploitation agricole a touché 21 000 €

Alors, ... quel avenir pour les cours d'eau de demain ?

Un document IFEN
logo ministere ecologie
La majorité des bassins versants confirme une diminution de la pollution liée aux rejets urbains grâce à l’amélioration des traitements épuratoires. Néanmoins, cette baisse est bien plus marquée sur le littoral méditerranéen, mais avec des concentrations en 1998 assez importantes, qu’atlantique.




( Etudes & documents n°13) - Novembre 2009

 

 

La France, grâce aux agences de l’Eau, dispose d’un historique important quant à la surveillance de la qualité physico-chimique des cours d’eau. Les outils existants d’évaluation de la qualité des eaux permettent de qualifier l’état d’un cours d’eau vis-à-vis d’un ensemble de paramètres au regard de leurs concentrations et de normes établies. Mais il est par contre difficile de tirer de ces résultats une tendance à long terme. Une méthode statistique d’indices d’évolution de la qualité des cours d’eau a, de ce fait, été développée par le Service de l’observation et des statistiques prenant en compte la variabilité du réseau de mesure.

S’appuyant sur l’évolution des concentrations moyennes annuelles sur 5 bassins versants (définis dans le cadre du Réseau national des données sur l’eau), l’étude a été concentrée sur une sélection de paramètres présentant les séries historiques les plus complètes et les moins influencées par les contraintes analytiques. Sans représenter à eux seuls l’ensemble des paramètres nécessaires pour appréhender la qualité physico-chimique des cours d’eau, ils couvrent néanmoins les pollutions azotées (nitrates, ammonium, nitrites) et phosphorées (orthophosphates) ainsi que la teneur et la consommation d’oxygène dans les cours d’eau (demande biochimique en oxygène et oxygène dissous).

L’indice calculé à l’échelle nationale sur la période 1998-2007 indique une amélioration quant aux paramètres liés aux rejets (demande biochimique en oxygène, ammonium, nitrites, orthophosphates), grâce à de meilleures performances obtenues par les stations d’épuration. La tendance est moins marquée sur les nitrates, où l’indice indique plutôt une stabilité, voire une légère hausse. Les évolutions nationales, si elles mettent bien en évidence l’influence des conditions climatiques, peuvent toutefois masquer une situation plus contrastée localement. Elles ont donc été complétées par celles des 5 bassins versants, regroupés selon les territoires des agences de l’Eau, permettant ainsi une étude sur des périodes plus longues, jusqu’à trente ans pour Adour-Garonne.

 
logopdf.png
<< Le document IFEN

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Dossoy - dans Pollution des ressources
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Jean Dossoy
  • Le blog de Jean Dossoy
  • : igepac en Bourgogne. Les actualités sur la gestion de l'eau et l'assainissement des communes de Bourgognne.
  • Contact

AVERTISSEMENT

Des publicités viennent s'incrustrer sur ce blog

sans mon autorisation

Jean Dossoy

Recherche Sur Overblog

Les 4 défis d'igepac

1/  La fourniture de l’eau doit être un service public et sa gestion financière doit être faite par la collectivité. 
  
2/  L'eau des particuliers doit être différenciée de celle des activités professionnelles.
 
3/  Pas de part fixe ( abonnement ).

4/  L'Agriculture polluante doit payer sa propre pollution, sinon  cette pollution doit être prise en charge par la collectivité nationale.

Forum : Archives

Liens