Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

 

Jean Pierre soulève une très grande préoccupation d’Igepac et des consommateurs, la présence de pesticides non détectés dans notre eau.

Et pourtant, Veolia, SAUR, …, la Lyonnaise des Eaux en l’occurrence, jurent ( à grand renfort de publicité ) que l’eau qu’ils nous font boire est une eau de qualité.


Nous reviendrons sur ce problème. C'est la DDASS qui détermine, dans son département, quelles sont les molécules qui doivent être détectées. S'il est prouvé qu'une molécule n'est pas détectée, il suffit de le signaler à la DDASS pour que l'analyse soit effectuée.  
 

Jean Pierre écrit que « 4 produits dépassent la limite de qualité.
Voir les résultats d'analyse


Pesticides

Résultats

2008/2009

Limite de

qualité

Valeur max OMS, JMPR, CSHPF

Hexachlorobutadiène

<1.0

<0.1

<0.6

Dibromométhane

<10

<0.1

 

Dichloropropane-1,2

<5

<0.1

 

Dichloropropane-1,3

<5

<0.1

 



L’hexachlorobutadiène dépasse la valeur guide OMS de plus de 20%. »

Pourtant la conclusion des analyses déclare conforme l’eau analysée. Il a écrit à la DDASS pour avoir une explication et demande d'autres informations très intéressantes concernant les analyses. A suivre.

 

Dans le cas où il y aurait dépassement de la loi réglementaire,  Jean Pierre pose deux questions :

 

1/  Quelles actions juridiques peut-on avoir ?

2/  Qui pourrait me renseigner sur la marche à suivre ?

 

________________________________________________________

Réponses

Sur la lecture de la feuille d'analyses

 !!!    <1.0 signifie inférieur à 1.0    !!!

C'est la limite de détection de l'analyse,
ce qui revient à considérer qu'il n'a pas été fait d'analyse pour détecter ce produit. Il n' y a aucun intêret à publier un tel résultat. 

_____________


Sur les normes sanitaires

Prenons pour exemple les nitrates
( les proportions sont généralement valables pour les autres polluants )

limite OMS : 25 µg/l
limite européenne eau buvable : 50 µg/l
limite tolérable pour l'organisme ... : 100 µg/l
_____________


Sur les actions juridiques

La solution d'un recours juridique lorsqu'il y a dépassement de concentration d'un produit polluant passe par une association de consommateurs qui a pour objet dans ses statuts la défense des consommateurs : CLCV, Que chopisir, etc. Ces actions juridiques sont peu nombreuses, nous reviendrons sur ce sujet.


Le but de l'association " IGEPAC l'Eau de votre commune " se limite à 
collecter et à médiatiser des Informations  Générales  sur  l'Eau Potable  et  l'Assainissement  des Communes ( art. 2 de ses statuts ). C'est le but de ce blog.

     

Partager cette page

Repost 0
Published by

Présentation

  • : Le blog de Jean Dossoy
  • Le blog de Jean Dossoy
  • : igepac en Bourgogne. Les actualités sur la gestion de l'eau et l'assainissement des communes de Bourgognne.
  • Contact

AVERTISSEMENT

Des publicités viennent s'incrustrer sur ce blog

sans mon autorisation

Jean Dossoy

Recherche Sur Overblog

Les 4 défis d'igepac

1/  La fourniture de l’eau doit être un service public et sa gestion financière doit être faite par la collectivité. 
  
2/  L'eau des particuliers doit être différenciée de celle des activités professionnelles.
 
3/  Pas de part fixe ( abonnement ).

4/  L'Agriculture polluante doit payer sa propre pollution, sinon  cette pollution doit être prise en charge par la collectivité nationale.

Forum : Archives

Liens