Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 décembre 2011 4 08 /12 /décembre /2011 00:08

 

PAGD-Doubs-Loue---2011.PNG

 

Un gros document pour une énorme pollution persistante

 

( Un PAGD est un rapport de la CLE dans un EPTB pour élaborer un SAGE !

- Un EPTB est un Etablissement Public Territorial de Bassin )

 

Ce PAGD, Plan d’Aménagement et de Gestion Durable, est un rapport de la CLE, Commission Locale de L’eau, pour élaborer le SAGE Haut-Doubs - Haute-Loue, Schémas d'Aménagement et de Gestion des Eaux de novembre 2011.

 

 

 

La CLE commission locale de l'eau

(Source : La Documentation française)

 

Sa création

La commission locale de l'eau est créée par la loi sur l'eau du 3 janvier 1992 et le décret n°92-1042 du 24 septembre 1992, relatif à l'élaboration des SAGE fixe la composition des commissions locales de l'eau. La commission locale de l'eau est organisée au niveau des sous-bassins correspondant à une unité hydrographique ou un aquifère. Elle est composée de représentants des collectivités territoriales (pour moitié), de représentants des usagers (pour un quart) et de représentants de l'État (pour un quart).

 

Son rôle

La commission élabore et suit les schémas d'aménagement et de gestion des eaux (SAGE). Le SAGE fixe les objectifs généraux d'utilisation, de mise en valeur et de protection quantitative et qualitative des ressources en eau. La commission locale de l'eau auditionne des experts en tant que de besoin ou à la demande de cinq au moins des membres de la commission. La commission établit un rapport annuel sur ses travaux et orientations et sur les résultats et perspectives de la gestion des eaux dans le ou les sous-bassins de sa compétence. Ce rapport est adopté en séance plénière et est transmis au préfet coordonnateur de bassin, au préfet de chacun des départements concernés et au comité de bassin compétent.

 

 

 

MOT DU PRESIDENT DE LA CLE

 

« Le Schéma d’Aménagement et de Gestion des Eaux (S.A.G.E.) constitue une chance pour faire du territoire Haut-Doubs Haute-Loue un territoire d’excellence pour l’eau.

 

Animé par l’eau et les reliefs, le territoire Haut-Doubs Haute-Loue abrite des milieux naturels et des paysages de grande valeur patrimoniale.

 

Parmi les sites emblématiques qui modèlent son identité, beaucoup sont en rapport avec l’eau : vastes lacs, sources karstiques, tourbières, rivières d’exception… Cette qualité paysagère et naturelle fonde l’image d’une région « verte » et attachante, contribuant ainsi à son attractivité et à la notoriété de ses productions.

 

Notre attachement à ce territoire, mais également l’idée de notre responsabilité en tant que gestionnaires de « l’amont », nous ont conduits à placer la préservation du patrimoine « eau » au cœur de la stratégie du SAGE.

 

Malgré les efforts importants déployés au cours de ces dernières années, et les évolutions positives qui en ont découlé, la qualité de l’eau reste aujourd’hui menacée : rejets polluants, artificialisation des lits des cours d’eau, manque d’eau… Un travail important doit être engagé pour concilier la protection du patrimoine eau et la satisfaction des usages.

 

Issu des travaux de la Commission Locale de l’Eau, le SAGE est un document de planification élaboré et approuvé par l’ensemble des acteurs concernés. Il décrit les principes pour une bonne gestion de l’eau et prévoit les moyens à mettre en place pour y parvenir. »

 

 

logopdf.png<< Un SAGE, c’est quoi ?

 

 

logopdf.png<< Le Plan d’Aménagement et de Gestion Durable

 

 

logopdf.png<< Avec ANNEXES DU PAGD

http://ddata.over-blog.com/3/00/14/37/BOURGOGNE/Doubs-sage-annexes-PAGD_rapport-nov-2011.pdf

 

- Carte thématique : communes

- Carte thématique : patrimoine naturel

- Carte thématique : outils de protection du patrimoine naturel

- Carte thématique : masses d’eau superficielle

- Carte thématique : masses d’eau souterraine

- Carte thématique : réseau de suivi de la qualité des eaux

- Guide de bonnes pratiques de gestion des effluents d’élevage en milieu karstique

- Guide de bonnes pratiques de traitement de préservation du bois par trempage

- Guide de bonnes pratiques pour la prise en compte des milieux aquatiques dans l’exploitation du bois en forêt

 

 

 

 

Repost 0
Published by Jean Dossoy - dans Autres articles
commenter cet article
26 octobre 2011 3 26 /10 /octobre /2011 22:16

Pour autant,  la MSA ( Mutualité Sociale Agricole ) fait de la prévention auprès des agriculteurs.

 

Un article Ouest-France du jeudi 13 octobre 2011

 

" Deux tiers des tumeurs des agriculteurs seraient associées aux pesticides.

 

La MSA fait de la prévention dans ce sens.

 

Trois questions à Gérard Pelhate, président national de la MSA.

 

La MSA mène une enquête sur la santé des agriculteurs. Qu’en ressort-il ?

 

Les premiers résultats de l’enquête Agrican (Agriculture et cancer) montrent que les agriculteurs français sont moins touchés, de manière générale, par les cancers que le reste de la population. Le risque de décéder d’un cancer est respectivement de -27 % et -19 % moins élevé chez les hommes et les femmes de la population agricole. Cela peut s’expliquer par le fait que les exploitants agricoles fument beaucoup moins que le reste de la population française.

 

Une autre enquête affirme que deux tiers des tumeurs des agriculteurs seraient associées aux pesticides. Qu’en pensez-vous ?

 

Une légère surmortalité est effectivement observée pour les mélanomes malins de la peau (+1 % chez les hommes et +6 % chez les femmes). Les facteurs de risque comme les pesticides et l’exposition à l’ensoleillement l’expliquent très certainement.

 

La MSA agit-elle dans ce sens ?

 

La MSA joue un rôle important dans la prévention. Nous essayons d’inciter les agriculteurs à prendre davantage de précautions en utilisant les produits phytosanitaires mais aussi, ne les utiliser que si nécessaire et dans de bonnes conditions. Plus de 300 produits ont déjà été retirés du marché. La MSA a créé, en 1991, la Phyt’attitude. Sur chaque pesticide, un numéro de téléphone permet aux agriculteurs de signaler volontairement des symptômes survenus après l’utilisation d’un produit. Ces témoignages constituent notre source d’information.

 

Recueilli par Valérie BEIGE.

 

Source :

http://www.ouest-france.fr/ofdernmin_-Pesticides-la-MSA-fait-de-la-prevention-aupres-des-agriculteurs_6346-1999856-fils-tous_filDMA.Htm

 

Les agriculteurs français sont en meilleure santé que le reste de la population française, l'enquête ici :

 

http://www.msa.fr/front/id/msafr/S1096560610864/S1096560619083/S_Derniers-communiques/publi_Premiers-resultats-l--39-enquete-AGRICAN.html

 

________________________________

 

Pour animer le débat

 

Pourquoi c'est une vérité trop évidente ?

 

sourir_bb.pngParce que les agriculteurs concernés par cette enquête ne mangent pas les produits qu'ils fabriquent.

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Jean Dossoy - dans Autres articles
commenter cet article
27 avril 2011 3 27 /04 /avril /2011 07:50

 

Saffres-falaises.PNG

 

Ce dimanche 8 mai, Empreintes vous propose une balade géologique - hydrogéologique pour découvrir les Roches de Saffres grâce à Emmanuel Soncourt, hydrogéologue, et Anne-Laure Guillermin, géotechnicienne.

 

On parlera de cailloux, de roches, de falaises, d'eau, de ruissellements, d'infiltrations, de chemins souterrains, de nappes .... En quelques mots du sol et du sous sol de ce milieu assez particulier qu'est Saffres !

 

Vous pouvez venir à 12h30 pour un pique-nique convivial ou à 14h00 pour le départ de la balade. Rendez-vous est donné au parking sous la falaise.

 

Cette balade est gratuite pour les adhérents, l'adhésion est de 8 à 12 € (validité fin août 2011). Vous pourrez ainsi participer à nombreuses de nos actions gratuitement ( 1/mois environ).

 

Si vous voulez simplement participer à celle-ci,

les tarifs sont à 3 € enfants - 5 € adultes.

 

Cependant n'oubliez pas de vous inscrire par mail :

association.empreintes@gmail.com

ou par téléphone : Anne Laure : 06.13.23.38.77

ou Thomas : 06.89.09.07.32

 

Venez nombreux ! en famille ou avec des amis ...

 

Association Empreintes

Des actions citoyennes pour l'environnement dans l'Auxois

La Bergerie,16, rue de l'église 21140 Flée - Tel : 03.59.61.97.13

Repost 0
Published by Jean Dossoy - dans Autres articles
commenter cet article
17 février 2011 4 17 /02 /février /2011 00:08
Repost 0
Published by Jean Dossoy - dans Autres articles
commenter cet article
12 novembre 2010 5 12 /11 /novembre /2010 00:48

Depuis le 22 à Asnières, rien n'a changé en Côte d'Or. 

A plusieurs reprises igepac a contacté la ville de Dijon pour prendre des nouvelles de la gestion de l'eau dans la capitale bourguignonne, ... en vins !

C'est de Valenciennes que les informations nous parviennent.

 

 

 RV11.png

 

 

 

 

  << Voir l'article sur le blog national

 

 

 

Repost 0
Published by Jean Dossoy - dans Autres articles
commenter cet article
13 septembre 2010 1 13 /09 /septembre /2010 13:32

pecheur2Le saviez-vous ?

Un pêcheur paye une taxe à l'Agence de l'Eau en achetant un permis de pêche. 

 

 

 

Article L213-10-12 du Code de l'Environnement

 

Créé par Loi n°2006-1772 du 30 décembre 2006 - art. 84 JORF 31 décembre 2006 en vigueur le 1er janvier 2008

 

I. - Une redevance pour protection du milieu aquatique est due par les personnes mentionnées au II. Elle est collectée par les fédérations départementales ou interdépartementales des associations agréées de pêche et de protection du milieu aquatique, les associations agréées de pêcheurs amateurs aux engins et filets, la commission syndicale de la Grande Brière Mottière et les associations agréées de pêche professionnelle en eau douce.

 

II. - La redevance est fixée chaque année par l'agence de l'eau, dans la limite des plafonds suivants :

 

a) 10 euros par personne majeure qui se livre à l'exercice de la pêche, pendant une année, au sein d'une structure mentionnée au I ;

 

b) 4 euros par personne qui se livre à l'exercice de la pêche, pendant quinze jours consécutifs, au sein d'une structure mentionnée au I ;

 

c) 1 euro par personne qui se livre à l'exercice de la pêche, à la journée, au sein d'une structure mentionnée au I ;

 

d) 20 euros de supplément annuel par personne qui se livre à l'exercice de la pêche de l'alevin d'anguille, du saumon et de la truite de mer au sein d'une structure mentionnée au I.

Repost 0
Published by Jean Dossoy - dans Autres articles
commenter cet article
26 juillet 2010 1 26 /07 /juillet /2010 00:01

valenciennescouronne royaleigepac est heureux de délivrer son premier chateau d'eau royal au SIAV pour la suppression des parts fixes de la facture d'eau

 

Le SIAV ( Syndicat Intercommunal d'Assainissement de Valenciennes ) qui regroupe : Aulnoy-lez-Valenciennes, Bruay-sur-l'Escaut, Famars, La Sentinelle, Maing, Marly, Monchaux-sur-Écaillon, Saint-Saulve, Valenciennes,  gère l’eau et l'assainissement des 100 000 habitants de ces 9 communes. 

le_journal_coq.PNG

 

 

<< un article à lire sur le blog igepac

http://www.igepac.com/article-un-chateau-d-eau-royal-pour-valenciennes-championne-de-france-2010-54412398.html

Repost 0
Published by Jean Dossoy - dans Autres articles
commenter cet article
31 mai 2010 1 31 /05 /mai /2010 00:00

SormeVueAerienneCréé en 1972 le barrage de la Sorme, est une retenue d’eau maximale de 10 millions de m³ s’étendant sur 250 ha et couvrant un bassin-versant de 62 km². Il remplit trois fonctions : l’écrêtement des crues, l’alimentation en eau potable et la fourniture d’eau brute aux sites de la Couronne (Le Creusot) et de Michelin.

L’usine de traitement de la Sorme dessert 42 000 clients répartis sur les communes de Blanzy, Ciry, Génelard, Les Bizots, Montceau, Perrecy, Saint-Bérain, Saint-Vallier et Sanvignes. Ils consomment chaque année 4,6 millions de m³ d’eau. Le réseau de distribution s’étend sur 1 100 km.

 

barrage de la Sorme 

 

barrage de la Sorme 71 - 25 mai 2010

 http://www.lejsl.com/fr/permalien/article/3209343/Pure-comme-de-l-eau-de-roche.html

 

Pourquoi un gros mensonge ?

 

Malheureusement avec ce nombre impressionnant d'analyses, bons nombres de molécules succeptibles d'être présentes ne sont pas toutes analysées et l'eau d'un lac n'est pas saine sans avoir subi une série de traitements qui ne suppriment pas pour autant certaines molécules.

« Une seule fois les analyses ont fait apparaître le non-respect de la limite de qualité » indique Frédéric Le Scao.

FAUX, les références de qualité ne sont pas respectées en se limitant aux seules analyses du 27 avril, 16 mars et 28 janvier 2010 ... ( La DDASS: la présence de bactéries et spores de bactéries sulfito-réductrices révèle une insuffisance de l'étape de filtration ).

Un tel article ne coule pas d'une source très claire ...

Pourquoi le "directeur" de Veolia, Monsieur Le Scao, ment-il au journaliste ? Il fallait rassurer aprés le documentaire de France 3 ? Le résultat inverse se produit, la confiance ne peut surtout pas être accordée à Veolia. 

 _________________

 

L'eau de roche de Veolia

Bactéries sulfito-réductrices 

Les eaux naturelles peuvent contenir des micro-organismes (virus, bactéries, parasites) dont certains sont pathogènes et peuvent être à l’origine de troubles pour la santé des consommateurs.

Remarque igepac : pourtant un tel critère de qualité non conforme donne une eau potable !!!

 Le contrôle de la qualité microbiologique des eaux destinées à la consommation humaine est fondé sur la recherche de germes témoins de contamination fécale (Escherichia coli et Entérocoques) et de spores de bactéries sulfito-réductrices.

La présence d’Entérocoques et/ou d'Escherichia coli indique que l’eau dans laquelle ils sont mis en évidence a été souillée par des matières fécales et que la désinfection n’est pas satisfaisante. L’eau distribuée est alors susceptible de contenir des organismes pathogènes pour l’homme.

Les bactéries sulfito-réductrices sont absentes dans les eaux souterraines naturellement filtrées (nappe alluviale notamment). Leur présence est donc souvent associée à une turbidité élevée de la ressource. Elles ne sont recherchées de façon systématique que dans les réseaux alimentés par des ressources karstiques turbides. Sous la forme sporulée ces bactéries sont résistantes à la désinfection et présentent une similitude de comportement avec les parasites (Cryptosporidium et Giarda).

Seule une filtration efficace de l’eau permet de les éliminer avant distribution.

Source : http://www.franche-comte.sante.gouv.fr/img/pdf/Bacterio_turbidite_mat_organique.pdf

 _________________

 

La chambre d'agriculture de Saône et Loire, à propos  du bassin versant du Lac de la Sorme : l'enjeu est de préserver la qualité de la ressource en eau et lutter contre l'eutrophisation. Le bassin versant du lac de la Sorme fait partie des captages retenus comme prioritaires à l'issue du Grenelle de l'environnement. Les Périmètres de Protection de Captages devront être prochainement actualisés.

Voir http://www.sl.chambagri.fr/un-environnement-preserve/operation-locale-sorme

Voir également http://www.lacommunaute.fr/main.aspx?idEsp=4&idRub=78&idArt=3576

 

Repost 0
Published by Jean Dossoy - dans Autres articles
commenter cet article
24 avril 2010 6 24 /04 /avril /2010 07:00

Le prix de l'eau en Bourgogne peut varier de 1 € à plus de 20 € le mètre cube pour le petit consommateur.

La voix du Nord a publié deux articles sur les excès du prix de l'eau, articles qui auraient pu être publiés par le Bien Public.

prix-o-nord-23-avril-2010

_____________________________________________ 

 800 € par an, des tarifs bourguignons

  prix-o-nord-16-avril-2010

 

 

Repost 0
Published by Jean Dossoy - dans Autres articles
commenter cet article
4 mars 2010 4 04 /03 /mars /2010 07:01

logo-eau-et-rivieres
<< Le guide SAGE d'Eaux & Rivières





Les Schémas d'Aménagement
et de Gestion des eaux

SAGE



Février 2010

L’ambition de ce septième guide destiné aux élus est d’apporter tout à la fois l’information utile sur les SAGE, de montrer aux travers d’exemples concrets et précis les mesures positives qui sont déjà mises en oeuvre à travers notre région, et de donner des idées pour les SAGE en cours d’élaboration ou de révision.


À commander : 5€ + timbre à 1€30 à Eau et Rivières de Bretagne - Venelle de la caserne - 22 200 GUINGAMP.
Plus d'info au 02 96 21 38 77


Sommaire

Préface de Camille RIGAUD
1. Pourquoi un Sage ?
2. De l'émergence à l'application d'un Sage
3. Des orientations positives
4. Des idées pour progresser

Repost 0
Published by Jean Dossoy - dans Autres articles
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Jean Dossoy
  • Le blog de Jean Dossoy
  • : igepac en Bourgogne. Les actualités sur la gestion de l'eau et l'assainissement des communes de Bourgognne.
  • Contact

AVERTISSEMENT

Des publicités viennent s'incrustrer sur ce blog

sans mon autorisation

Jean Dossoy

Recherche Sur Overblog

Les 4 défis d'igepac

1/  La fourniture de l’eau doit être un service public et sa gestion financière doit être faite par la collectivité. 
  
2/  L'eau des particuliers doit être différenciée de celle des activités professionnelles.
 
3/  Pas de part fixe ( abonnement ).

4/  L'Agriculture polluante doit payer sa propre pollution, sinon  cette pollution doit être prise en charge par la collectivité nationale.

Forum : Archives

Liens